1) Contexte historique : L'Algérie et la France en guerre.

 

a) Pourquoi la guerre?

     Le peuple Algérien, qui à été colonisé de 1830 à 1962par les troupes Françaises, ne supportaient plus les différences entre les Français résidant en Algérie, dit « pieds-noirs », et les Algériens. Les Pieds-Noirs4 avaient plus de droit. Par exemple, ces derniers avaient les terres les plus fertiles du pays, sachant que les Algériens recevaient les terres moins bonnes, ce qui provoquait des famines et des maladies, suite aux mauvaises conditions.

                                                                                                                                 Débarcation des Français à Sidi Ferruch, plage proche d'Alger, 1830. Source : memorial.fr

                                                                                                                                                              Les "Pieds-Noirs" débarcaient en Algérie pour une nouvelle vie, XXieme siècle.  :tempsreel.nouvelobs.com.

 

 Les massacres, les maladies, les famines, les guerres, et les inégalités entre Français et Algériens provoquent les premières manifestations. Notamment « le massacre de Sétif » en 1945, une manifestation anti-française dans la ville de Sétif qui a coûté la vie à 40 000 hommes, Français et Algériens. Ces manifestations furent provoquées par le Front Libérale Nationale (FLN), un parti politique qui s’engageait pour l’indépendance Algérienne et qui avait une certaine haine contre les Français. Ce parti utilisait la terreur, la menace de mort et la torture pour contrôler le peuple, afin d’avoir un maximum d’informations sur le régime politique Français en Algérie.

 

Photo historique de 1945, victimes torturées et massacrées à Sétif.  histoireetsociete.wordpress.com

Logo du FLN, parti nationaliste Algérien, pratiquant le terrorisme.wikipédia.org.

 

 La guerre se déclanche le 1ier novembre 1954, avec le premier attentat du FLN, 57 attentats, en Algérie et en France, vont se poursuivre jusqu’au accords d’Evians.

 

  b) Abandon de la France et indépendance de l'Algérie

    

     Il faut savoir que l’armée Française n’était pas uniquement composée de soldats Français, sachant qu’environ 60 000 soldats et espions Algériens faisant partis dans les troupes Françaises. 

En 1959, le général de Gaulle reconnaît le droit à l’autodétermination politique aux Algériens non harkis, suite aux complications que la guerre a fait naître. L’Algérie devient un pays indépendant le 5 Juillet 1962 suite aux accords d’Evian, mais aucune loi n’a été faite pour les Harkis qui étaient fidèles à la France pendant la guerre, c’est pour cela que de nombreux historiens les nomment  « les oubliés de l’Histoire ». Ils furent emprisonnés voir massacrés pour les membres du FLN, suite aux services qu’ils ont rendu à l’ennemi et pour la trahison envers le pays.

 

5 Juillet 1962, l'Algérie redevient un pays indépendant, après 132 ans de colonisation. PCF.fr

 

                                                                                                                                                                                              source: wikipedia et harkis.fr

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                3

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              Internet

 
Commentaires (2)

1. harki (site web) 12/04/2017

Historiquement faux, le .FLN n'existait pas en 1945 et aucun historien sérieux ne donne le chiffre "sovietique" de 45 000 tués pendant la répression de Setif.
Pour le nombre de soldats musulmans, ils étaient 220 000 au bas mot fin 1962 et les sous officiers durant des années refusaient des demandes de recrutements tellement ils étaient massifs.

2. Jean-Yves 14/12/2013

Boujour je me nomme Jean-Yves et je trouve votre exposé vraiment très detaillé ! Bonne continuation

Petit coucou du jura

Jean-Yves Dupuis

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site